Vous avez dit cochon ?

Par défaut

MacronÉros sait que je me garde bien de toute polémique, quel que soit le sujet, à fortiori lorsqu’il s’agit de politique ou de ceux qui la font. Cependant, la presse, ‘pipole » et la toile viennent de balancer à tout-va que notre Président, non content d’être l’époux d’une femme plus âgée que lui, « aurait écrit un récit cochon » dans sa folle jeunesse. Extraits :

—  Adolescent, Emmanuel Macron a écrit un roman «un petit peu cochon»

— Révélation croustillante de la biographie de Brigitte Macron qui sortira en librairie le 17 janvier, le jeune Emmanuel Macron aurait écrit un roman « osé » quand il avait 16 ans.

De plus, en farfouillant un peu dans le « croustillant », il ne serait pas le seul ! :

— Par ailleurs, comme l’indique Le Parisien, ce n’est pas la première fois que l’on prête à un haut responsable politique français des écrits plus ou moins érotiques. Ainsi, le Premier ministre Édouard Philippe a co-écrit en 2011 «Dans l’ombre», un polar mâtiné d’érotisme. On pourrait évoquer également un ouvrage de Bruno Le Maire, intitulé «Le Ministre», et la secrétaire d’État Marlène Schiappa qui n’a jamais démenti, ni confirmé, les informations de l’Express sur son passé supposé d’auteur de livres érotiques. Il ne faut pas non plus oublier le livre érotique de l’ancien Président Giscard d’Estaing en 1994, «Le Passage».

        Alors que le sexe est partout surexposé, que le chef de l’état ou des membres de son gouvernement aient pu produire  » des écrits plus ou moins érotiques« , visiblement, c’est une honte !

Shame on you, Mr President ! aurait pu susurrer la si sulfureuse Marilyn.

Parce que écrire « un récit cochon« , ça sent le souffre, c’est osé, ça sent Satan et ses suppôts, ça devrait rester sous le manteau, ou dans le bien nommé « enfer » des bibliothèques. Mais qui sont ces serpents qui sifflent sur nos têtes ?Enfer

Les commentaires sur les « réseaux sociaux » de ceux-qui-savent et autres pisse-vinaigre-bien-pensants fusent, aigres, avec les conseils d’usage : « Il ferait mieux de… etc »

Raccourci: le Président a écrit un livre érotique, c’est scandaleux. Tous les auteurs de littérature érotique sont donc à clouer au pilori, éviscérer en place publique.

Soit je ne me présenterai jamais à la présidence de la république, soit je devrais sérieusement songer à arrêter d’écrire « des cochonneries », ce n’est pas bien.

On ne peut déjà plus rire de grand-chose, s’il faut maintenant surveiller sa plume avant de la tremper dans l’encre de l’érotisme, la solution d’un exil vers une autre planète ne serait-elle pas à envisager ?

confesseSi j’étais religieuse, je me précipiterais à confesse. En un seul mot.

Sade, Nin, Casanova, Apollinaire, Aury, Bataille et tant d’autres, au secours, le monde ne tourne plus bien rond au pays des (feu) lumières et de la liberté d’expression…pourtant inscrite à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (1948, article 19)

Et vous, amis auteurs (et les éditeurs qui les publient) qui, comme moi et notre Président, sentez le souffre, qu’allez-vous faire ?