Un été érotique

Par défaut

  20160905_114727  On a beau vous seriner sur tous les tons qu’il est économiquement correct d’acheter français, avouez-le… Vous vous étiez précipité(e) sur…Grey dès sa parution ! Par cul-riosité, juste pour voir. Quelque soit votre alibi, vous comptez vraiment étaler votre serviette de plage aoûtienne pour vous (re ? ) plonger dans les insipides aventures pseudo SM du millionnaire fat qui excite Margot -pardon, Anastasia…- dans les chaumières ?

Sans aller jusqu’à faire des fouilles dans « l’enfer » de la B.N pour se souvenir que Anaïs Nin, Pauline Réage ou Régine Deforges ont depuis bien longtemps ouvert la voie de l’érotisme féminin, de beaux textes contemporains sont à découvrir, voire à relire, pour notre plus grand plaisir.

Voici quelques suggestions – surtout pas exhaustives – qui pourraient bien vous enchanter.

Faut-il rappeler le nom de Françoise Rey, surnommée à juste titre (les siens sont nombreux !) La grande Dame de l’érotisme ? Ou celui de Françoise Simpère ? Leur écriture est hautement excitante, raffinée, tout comme la plume si sensuelle d’Anne Bert dont « L’eau à la Bouche » ou « S’inventer un autre jour » sont de vraies perles, tout comme « Perle », son premier roman.

Qu’il s’agisse de romans, de novellas ou de nouvelles, l’éventail du choix contemporain est si large qu’il ne peut que combler la lectrice coquine qui sommeille en chacune d’entre nous.

Catherine Marx, Eva Delambre, Octavie Delvaux, Emma Cavalier, Aline Tosca, Julie Derussy, Clarissa Rivière, Noann Lyne, Alexandrine d’Aumale, Barbara Katts, Cassandra Maraval, Alexandra Di Folco… Et Julie-Anne de Sée (pour ne citer qu’elles)  ont toutes des plumes bien trempées !

Leurs ouvrages sont abondants et alléchants. Il suffit de visiter leurs maisons d’édition ou les revendeurs pour y dénicher de vraies pépites.

(Tabou, La Musardine, Blanche, Pocket, Numeriklivres, Dominique Leroy, la Collection Paulette des Édition du 38, L’Ivre-Book entre autres, Fnac, Amazon)

Et les messieurs, me direz-vous ? Au pays du divin marquis, la relève est plus qu’assurée. Qu’ils soient de vieux briscards du sexe comme Patrick Le Sage (Maître SM, aux éditions Tabou), ou bien des journalistes connus qui lorgnent du côté de leurs fantasmes pour y donner libre cours. Ainsi Philippe Lecaplain vous fera rire tout en vous émoustillant avec ses surprenantes « Dames de l’Annonce », dont il a fait une pièce jouée avec succès l’hiver dernier dans une petite salle parisienne. Les chevelures de feu deviennent obsession dans « Pourvue qu’elle soit rousse » de Stéphane Rose, La truculence amusante d’Etienne Liebig vous troublera, Denis Robert vous surprendra avec « Le Bonheur ». Vous ne pourrez qu’aimer la « Christelle corrigée » de Romain Slocombe, « Les Délices de la Duchesse » de Charles Delygne, « Les chattes » de Thomas Galley, les délicieux ouvrages de Jean-Baptiste Messier ou bien les textes de Daniel N’Guyen, Jean Zaga ou encore la poésie libertine de Galan Dorgia.

Pour en savoir davantage, consultez La Bauge Littéraire

(http://baugelitt.eu/)

Alors, et vous, lirez-vous français cet été ?