Interviews…

Page

Julie-Anne de Sée – l’érotisme du bon usage

Février 2015

Portrait, dans la Page Auteurs de Thomas Galley

« Quel charme par contre chez Julie-Anne de Sée, quelle finesse dans les observations, le tout couronné par un usage suprême du français qui fait de cette lecture épicée un véritable régal. Et ce n’est pas un mince exploit quand on considère la richesse de la littérature érotique en langue française, richesse à laquelle ont contribué des prédécesseurs tellement illustres que je vais taire ici leurs noms pour éviter de faire rougir l’intéressée… »

*************************************

Interview de la FNAC pour  Passage du Livre

IMG_0058

INTERVIEW DÉCALÉE
1) Qui êtes-vous ? !
Julie-Anne de Sée, auteur d’un premier roman érotique «Amuse-Bouche et autres historiettes croustillantes» (Editions TABOU, Février 2011). Je vis à présent au bord de la mer, dans une Normandie aux paysages tout droits sortis d’un Constable. J’ai exercé pendant plus de vingt ans à Paris le métier de professeur d’anglais et de lettres, après divers emplois, des traductions, des contributions à quelques revues.
Si j’ai emprunté la voie de l’érotisme, sans pour autant que cela ne soit une «lettre écarlate» qui me colle à la plume, c’est qu’elle permet de fouiller dans le plus intime de l’humain en quête perpétuelle des jouissances que procurent l’amour et le sexe. Dans ce domaine, le champ des possibles est infiniment vaste : de l’innocence de la découverte jusqu’aux facettes les plus sombres de toutes les dérives charnelles qui mènent au puits noir des âmes des amants avides de tous les plaisirs. Dis-moi comment tu baises, je te dirai qui tu es…
2) Quel est le thème central de ce livre ?
Un couple uni par la passion est asservi par sa volonté de pousser la mécanique du plaisir à son paroxysme. Tous deux cèdent à des tentations qui vont les entraîner vers les forces
obscures du désir avec lesquelles ils croient pouvoir jouer. Ils s’y perdront, dans l’ignorance du tribut à payer en s’engageant dans une impasse faite de sexe, de sang et de mort. Les illustrations de Xavier Duvet viennent ponctuer les chapitres
3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
Fasse le destin que de chaque instant, de chaque saison amoureuse, un bonheur surgisse, exhalé du fond de la pâle heure sombre de la chair exigeante.
4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
La femme Nikita, extrait de la bande originale du film éponyme de Luc Besson.
5) Qu’aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Au-delà du plaisir que peut procurer la lecture d’un texte érotique, une réflexion sur cet aspect de la nature humaine qu’est la recherche des réjouissances du sexe dans tous ses (é)mois et qui conduit à la rencontre avec soi-même.

Retrouvez l’ensemble de cette interview en cliquant sur pdf.passagedulivre.com

********************************

ou bien sur les Actualités de 20 Minutes