2017 s’achève, Vive 2018 !

Par défaut

new-years-glassware-700x614Une année qui s’achève, c’est aussi l’occasion de se remémorer tout ce qu’elle a apporté : les joies, les grands et les petits bonheurs, les peines parfois.

C’est fou ce que le temps peut passer vite ! Un coup d’œil en arrière pour se souvenir qu’à la même époque, les répétitions de la pièces « Ces Dames de l’Annonce«  de Philippe Lecaplain se faisaient dans la fièvre des représentations à venir. En janvier, février et mars, notre petite troupe jouait au Théâtre Clavel et à celui de Saint-Maur, réunissant des spectateurs enthousiastes ! Pour la majorité des acteurs, -dont j’étais- c’était la première fois que nous montions sur les planches et ce fut avec un énorme plaisir.

_DSC1184

 

Les soirées parisiennes ont aussi été bien remplies, grâce à la pétulante Flore Cherry qui réunit un public désormais fidèle pour ses « écrits polissons » et autres évènements. Ainsi : une soirée TABOU en février, en présence d’auteurs de cette maison d’édition à laquelle j’appartiens, et bien sûr, en novembre le Salon de la littérature érotique très réussi, pour ne citer que ces deux parmi tous les nombreux autres.SALON_DESEE

 

 

Dans le même temps, une dédicace chez les adorables Martine et J.P de Metamorph’Ose , Metamorphosel’achèvement du manuscrit de « Philae d’îles en ils », mise en mots de l’histoire de mon amie Danaé B. et la remise à mon éditeur de « Douze tours de Vices », puis, la mise en œuvre de « Le Blason de Julie-Anne ».

Parution de ces livres à l’été et à l’automne, tout en participant à de beaux salons : Notre-Dame-de-l’Isle, Granville, Villers-sur-Mer , sous le patronage de M. Claude Lelouch, où les retrouvailles avec les amis auteurs s’allie au plaisir des échanges avec les lecteurs.

Villers

De belles rencontres aussi, des liens nouveaux d’amitié qui se sont tissés, un ouvrage à quatre mains avec une autre amie chère – chut… Ce sera à suivre pour l’année nouvelle ! –  le défi relevé du Prix de la Nouvelle Erotique et du Prix Hemingway, pour le bonheur d’écrire…

LOGO ÉRO

 

 

 

 

 

 

 

Une belle année, riche, mais aussi endeuillée par le décès de mon amie Anne Bert à laquelle je pense bien souvent. J’ai beaucoup de mal encore à réaliser que nous ne nous retrouverons plus, que nos échanges se sont achevés par nos textos d’adieu peu de jours avant qu’elle ne rejoigne les étoiles, là-haut, au paradis des auteurs érotiques. A moins qu’elle n’ait fait un crochet par l’enfer, celui des bibliothèques, insatiable lectrice qu’elle était, elle en serait bien capable.

Salon St Ambroix Anne

            Au seuil de 2018, qui s’annonce encore porteuse de publications, je forme des vœux sincères de bonheur(s), joie, amour gloire et beauté à tous ceux que j’aime, bien sûr, à tous mes amis et à vous tous, mes chers lecteurs sans lesquels les auteurs n’existeraient pas.

Et vous, quels sont vos projets pour cette nouvelle année ?